La gestion des résidus miniers – leçons et bonnes pratiques

La Responsible Mining Foundation publie une nouvelle perspective de recherche sur la gestion des résidus miniers. L’article met en évidence une conclusion clé du rapport Responsible Mining Index 2018 : les 30 grandes entreprises évaluées ont obtenu un score moyen de seulement 22% en matière de suivi, d’examen et d’amélioration de la gestion des risques liés aux résidus.

Les installations de stockage de résidus miniers – de vastes dépôts de surface de roche fragmentée, d’eau et de produits chimiques de traitement – présentent certains des risques les plus courants et les plus importants pour les travailleur·se·s, les communautés et les environnements. La rupture catastrophique du barrage de retenue de résidus sur la mine de Córrego do Feijão au Brésil le mois dernier n’est pas un incident isolé. La gestion des résidus est un problème qui touche l’ensemble de l’industrie et les ruptures de barrages de retenue de résidus se produisent à un rythme prévisible. Des recherches conduites par le World Mine Tailings Failures prédisent 14 ruptures majeures pour cette décennie, et 11 ont déjà eu lieu.

Alors que les réserves de métaux et de minéraux facilement accessibles déclinent à l’échelle mondiale, l’industrie minière a commencé à extraire davantage de minerais à plus faible teneur. Compte tenu des volumes et de la nature des résidus produits par ces opérations, il devient encore plus difficile de les stocker de manière sûre, ce qui augmente considérablement le risque de nouvelles ruptures de barrages de retenue de résidus. Et comme les exploitations de mines à plus faible teneur génèrent souvent moins de bénéfices, il est à craindre que les politiques de réduction des coûts des entreprises viendront s’ajouter aux risques existants en limitant les investissements en matière de gestion et de sécurité des résidus miniers.

Les résultats du RMI 2018 montrent que les entreprises échouent souvent à démontrer comment elles gèrent les risques sociaux et environnementaux liés à la gestion des résidus. Les travailleur·se·s, les communautés affectées par l’activité minière, les gouvernements et les investisseurs ignorent souvent les risques encourus et la façon dont les entreprises gèrent ces risques. Les entreprises peuvent en outre être réticentes à rendre publiques ces informations potentiellement préjudiciables et sensibles, mais ce sont les vies et les moyens de subsistance des travailleur·se·s et des communautés qui en dépendent, ainsi que de la mise en place de mesures de protection adéquates.

Selon la Responsible Mining Foundation, les entreprises minières devraient être encouragées à envisager diverses mesures pour assurer une gestion plus responsable des risques liés aux résidus, y compris des investissements dans la recherche et la technologie pour des approches moins risquées, l’élimination des barrages connus pour être les plus à risques et l’utilisation des normes de sécurité les plus élevées, au-delà du respect des exigences légales. Les entreprises peuvent également s’abstenir d’exploiter des mines dans les zones où les ruptures des barrages de retenue de résidus sont les plus probables, et ce jusqu’à ce que des technologies plus sûres de gestion des résidus miniers soient mises au point.

La Responsible Mining Foundation soutient les appels en faveur d’une base de données internationale des barrages de retenue de résidus et encourage l’ouverture des sites à des audits indépendants des installations de traitement et de stockage des résidus afin de mieux gérer les risques pour les parties prenantes.

Au sujet de la Responsible Mining Foundation

La Responsible Mining Foundation (RMF) est une organisation indépendante à but non lucratif qui encourage l’amélioration continue d’une activité minière responsable en évaluant de manière transparente les performances des sociétés minières, y compris à l’échelle des sites miniers, en mettant en évidence les meilleures pratiques et le partage des connaissances. La Fondation n’accepte pas de financement de l’industrie minière.

Contacts

Contact recherche

Jennifer Rietbergen 
research@responsibleminingindex.org

Contact médias
Inka Sayed
media@responsibleminingindex.org
+41 22 361 1418 


Partager