Outil d’évaluation de sites miniers (MSAT)

Un outil développé par et pour les actrices et acteurs locaux

MSAT

Téléchargez l’outil (version À IMPRIMER-pdf)


➥ 中文

➥ English

➥ Español

➥ Français

➥ हिंदी

➥ Bahasa Indonesia

➥ Kinyarwanda

➥ Kiswahili (Bukavu – DRC)

➥ Kiswahili (Kenya)

➥ Кыргызча

➥ Монгол хэл

➥ Português (BR)

➥ Pусский

➥ Twi (Ghana)

Résultat d’un large éventail de tests et de consultations, cette série de questions se veut un point de départ pour engager un dialogue constructif. Elle peut être utiliée sur n’importe quel site minier, grand ou petit, et pour permettre aux communautés locales, aux acteurs·rices de la société civile, aux travailleur∙ses, aux syndicats, aux autorités locales, et à toute autre personne intéressée, de discuter de manière constructive sur ce que l’on peut raisonnablement attendre d’un site minier dans la plupart des environnements.

Faisant suite à la publication du premier rapport RMI Report en 2018, cet outil est le résultat de nombreuses demandes de la part de groupes affectés par l’activité minière, dans le monde entier, de disposer d’un outil facile à utiliser et à comprendre. Un outil pour engager le dialogue avec les entreprises minières sur certains sujets qui affectent directement les communautés et les travailleur∙ses dans et autour d’une mine.

La sélection des sujets et des questions abordés n’est pas exhaustive, mais les parties prenantes locales peuvent suivre le modèle proposé pour aborder toute autre question les concernant, liée à l’exploitation minière.

L’Outil d’évaluation du site minier (Mine Site Assessment Tool, «MSAT») est gratuit, et peut être utilisé par toute personne, même le/a directeur/rice d’une mine, souhaitant aborder les problèmes fondamentaux affectant le voisinage d’un site minier.

Le présent Outil d’évaluation du site minier peut être utilisé pour :

• Sensibiliser aux bases de l’exploitation minière responsable

« Le MSAT nous a ouvert les yeux! Avant cela, nous ne savions pas qu’une entreprise responsable devait s’approvisionner localement, ni qu’elle devait nous informer sur la qualité de l’air ou de l’eau. Maintenant, nous savons que ce sont des attentes légitimes. »
________
Abraham Kofi Amankwah – Ghana
Porte-parole de la communauté affectée par la mine de Manso Aponapon


• Entamer une conversation sur les bases de l’exploitation minière responsable

« Le MSAT nous a déjà aidés à avancer sur des questions critiques, telles que l’eau et les relations avec la communauté sur certains petits sites miniers. Dans un cas, cela a permis à l’entreprise de se rendre compte que la loi locale l’obligeait en fait à surveiller la qualité de l’eau autour du site, et à partager les données avec les communautés locales ».
________
MIrlan Dyikanbaev – Kirghizstan
Coordonnateur de la coalition kirghize PCQVP


• Identifier les lacunes dans l’exploitation minière responsable et évaluer les progrès réalisés au fil du temps

« Le MSAT offre à nos membres qui travaillent déjà avec des sites miniers et certaines entreprises minières, une excellente opportunité d’améliorer le dialogue en l’étayant avec davantage de preuves et de faits ».
________
Emil Omarov – Azerbaïdjan
Responsable de l’engagement des membres de PCQVP (Asie-Pacifique, Eurasie et MENA)


• Réaliser une enquête pour comparer différents sites miniers en matière d’exploitation minière responsable

« Le MSAT est très utile pour renforcer les capacités des communautés locales affectées par l’exploitation minière sur certaines questions critiques. Le suivi communautaire, notamment sur les questions de genre, est essentiel – en particulier si les entreprises et les gouvernements manquent à leurs obligations ».
________
Viviane Sebahire – République démocratique du Congo
Coordonnatrice de SOFEDI (organisation locale et communautaire pour les droits des femmes et des filles)


• Aider les dirigeant·es de sites miniers à auto-évaluer leur site en matière d’exploitation minière responsable

« Certaines entreprises que nous avons contactées pour répondre au MSAT ont accueilli favorablement notre initiative. Sur l’un des sites, le directeur de la mine a même déclaré : « Nous pensions que vous veniez à nouveau vous plaindre… Mais désormais vous soulevez des préoccupations importantes, tout en proposant des moyens appropriés pour traiter des problèmes socio-économiques et environnementaux sur lesquels nous pouvons travailler ensemble. »»
________
Meshack Mbangula – Afrique du Sud
Coordonnateur national de la MACUA (rassemblement des communautés affectées par l’exploitation minière)


• Établir des relations de confiance entre les parties prenantes

« Les directives internationales sur les conditions de travail sont trop sophistiquées pour de nombreuses entreprises et sites miniers de petite envergure, au sein desquel∙les les attentes les plus élémentaires ne sont même pas satisfaites, et où les travailleur∙ses ne sont pas syndiqué∙es. Les indicateurs simples utilisés par le MSAT sont très utiles pour dialoguer avec les entreprises minières sur les bases des conditions de travail ».
________
Hermansyah – Indonésie
Vice-président du syndicat SPKEP-SPSI Bekasi


Partager